Toys club - Offre innovante

Publié le par The dudde



Toys club est une entreprise qui propose la location de voitures de prestige suivant le fonctionnement ci-après:
le client verse une somme à Toys club qui lui alloue un crédit, ce dernier lui permettant de prendre la voiture de son choix pendant la durée souhaitée. Lorsqu'il rend la voiture, son crédit est débitée en fonction du temps qu'il a gardé la voiture. Ce peut être une soirée, un week-end ou 3 semaines. La formule est très intéressante pour qui veut profiter d'une super car (Ferrari, Porsche, Aston, ...) comme il veut et quand il veut, sans avoir tous les inconvénients liés à la possession d'un tel véhicule, en particulier le coût à l'année qui n'est pas anecdotique pour quelques milliers de km parcourus seulement.
Ici l'interview du patron.
Ici l'article de Michel de Guilhermier qui m'a inspiré ce post (rendons à César...).

Publié dans Entreprise

Commenter cet article

miguel espada 02/07/2010 00:54


Bonjour

J'essaie de poster un droit de reponse sur le blog de MIchel de Guilhermier et il l'efface. Pensez vous que ce soit normal de ne pas laisser un peu de contradiction pour eviter de raconter
n'importe quoi ?

Voici ma réponse : "Salut Michel,

On vient de m'envoyer ce lien et j'ai envie de réagir sans rentrer dans une polémique sans fin, histoire de ne pas retomber dans des échanges houleux. Je trouve que nombre de tes réflexions sur ton
blog sont extrêmement pertinentes. Je pense que tu as énormément de qualités personnelles par contre je ne te considère pas comme un véritable entrepreneur / créateur de concept mais plutôt comme
une sorte de stratège capable de développer un business existant.

Concernant photoways.com que nous avons co-fondé avec Laurent Exbalin et toi, je trouve que tu présentes les choses sous un éclairage qui me parait pas forcément fidèle à la réalité de la première
année. Mais bon nous savons tous les deux que nous n'avons pas vraiment la même analyse de cette période dans laquelle finalement tu ne travaillais pas dans la boite mais tu aurais qu'en même
apporté toute la valeur... Qui a trouvé le nom de photoways.com? Qui a créé opérationellement photoways.com en passant beaucoup de nuits de travail avec Laurent que j'avais chez débauché chez
photoservice en bas des champs élysées ? Qui a choisi la technologie Fuji Frontier pour notre premier Laboratoire? Qui a développé tout le back office initial (des stations avec des super
processeurs pour traiter les images jusqu'au partenariat avec la Poste pour les expéditions, en passant par le développement du soft pour désengorger le process tres lent de l'époque)? Qui a
recruté serge Piotin de l'école Louis Lumière? Qui a trouvé les premiers bureaux 19 rue de Turbigot ou j'ai du faire découper le balcon et une partie des murs une nuit pour faire rentrer le labo?
Qui a fait le choix d'un modèle économique simple et efficace (parmi la jungle possible à l'époque ou par exemple Photoreflex un des concurrents proposait encore de numériser les pellicules)? Qui a
rédigé le cahier des charges et a suivi la construction du premier site internet e-commerce avec Grolier interactive et Valoris? Qui a négocié les premiers partenariats significatifs avec les
fabricants d'appareils photos numériques représentant 80% des ventes tels Nikon, Olympus, Sony? Qui a trouvé et servi les premiers clients? La liste est encore longue mais je vais m'arrêter la.
Bref je n'ai pas l'impression d'avoir chômé pdt cette période ou j’ai fortement contribué au lancement de photoways tandis que toi tu faisais des due diligences chez Burlington Consultants au 123
Avenue des Champs Elysées.

D'ailleurs pourquoi aurais-je eu 25% du capital si je n'avais pas été central dans le processus de création de cette entreprise ? Probablement une simple erreur d’appréciation pour un type aussi
smart que toi.

Je trouve que tu parles beaucoup d’éthique entreprenariale sur ton blog mais que tu ne l’appliques pas forcément à ton cas personnel. Quand j’ai rencontré Stan Laurent, le CEO de Photoways (un
condisciple de l’ESCP), après la vente à Highland Capital Partners, il n’était meme pas au courant de mon exitence et de mon role dans l’aventure de creation de Photoways tellement tu avais tiré la
couverture à toi… Encore bravo pour ta sportivité !

Apres l’aventure Photoways (qui s’est finie en queue de poisson pour moi puisque j’ai été obligé de rentrer en conflit avec toi pour te faire intégrer l’entreprise en plein temps), j 'ai créé
Doyousoft (aujourd'hui 45 personnes) puis le groupe Garrigae (développeur et créateur d’une nouvelle generation de destinations touristiques de caractère, aujourd'hui 120 personnes, Ebit 2009 5,4
M) qui me passionne et que je développe dans le Sud.

Et toi finalement le “grand entrepreneur” qui donne beaucoup de conseils et de leçons avec tant d’agilité, qu'as-tu créé "from scratch" qui fait aujourd'hui un tabac ?

Bien cordialement mon cher Michel,

Miguel Espada
mespada@garrigae.com
www.garrigae.com

PS. pour l'article ci-dessus par contre tu sais comme moi que certains journalistes ne sont pas toujours fideles aux dires de l'interviewé et interprètent parfois à leur guise."

Que me conseillez vous ?

Bien cordialement

Miguel Espada