La Très très grande entreprise et les valeurs

Publié le par The dudde

Jamais, pendant les presque 10 ans que j'ai passés dans la Très très grande entreprise je n'ai entendu parler de valeurs. Ni vu d'affichage relatif aux valeurs de la société.

Par contre, en presque dix ans, j'ai vécu 3 réorganisations majeures et 3 mineures. Les majeures ont touché toute l'entreprise et les mineures juste les directions dans lesquelles je travaillais (prod ou r&d, donc!).

A la fin, il n'y a pas si longtemps, lorsque je devais organiser un service, écrire une lettre de mission ou rendre transversale un procédure, je n'avais plus la moëlle, j'étais persuadé que ça ne servait à rien, qu'une nouvelle organisation viendrait balayer mon travail...

Tout ça pour dire quoi ?

Qu'il faut donner du sens au travail, les salariés doivent savoir ce qu'ils font et pourquoi ils le font. En outre, ce sens doit rencontrer leurs valeurs, ces choses auxquelles ils croient.
Les valeurs doivent être affichées, et lors d'un entretien d'embauche, il faut s'assurer que le candidat les partage. Sinon ça ne fonctionnera pas. Tôt ou tard le salarié se désintéressera de l'avenir de l'entreprise.

Voici quelques unes des valeurs que j'afficherai dans mon entreprise, qui verra le jour au premier semestre 2010. Je précise qu'elles m'ont été largement inspirées par la charte d'adhésion au CJD.

Les responsabilités sociales et managériales :

  1. La stratégie de l’entreprise est définie et partager avec l’ensemble des collaborateurs. Sa mise en œuvre est mesurée et communiquée
  2. Les valeurs de l’entreprise sont définies et affichées. Une démarche d’appropriation de ces valeurs par les parties prenantes est mise en place
  3. Le dialogue social est favorisé
  4. Les résultats qui ne sont pas investis pour le développement de l’entreprise sont répartis équitablement entre actionnaire(s) et salariés
  5. Les salariés sont encouragés à exercer leur esprit critique et à être force de proposition afin de contribuer au développement de l’entreprise
  6. La subsidiarité est pratiquée : les décisions sont prises par ceux qui, quelque soit leur niveau dans l’entreprise, ont les connaissances et compétences appropriées à la résolution d’un problème
  7. Un plan de formation annuel est défini avec chaque salarié afin d’améliorer son employabilité en cohérence avec les besoins et la performance de l’entreprise et en adéquation avec les projets personnel et professionnel des salariés
  8. Les choix de vie des salariés et les besoins de l’entreprise sont conciliés au sein d’une organisation qui favorise l’adaptation de la durée et de l’aménagement du temps de travail ainsi que le projet personnel des salariés
  9. Les conditions de travail privilégient la qualité des relations et  préservent l’intégrité physique et psychologique des salariés
  10. La diversité est une force pour l’entreprise, une politique active de non discrimination est mise en œuvre  

Les responsabilités entrepreneuriales :

1.        Une politique d’innovation permanente est mise en œuvre en favorisant la créativité des salariés et en impulsant au moins un projet d’innovation par an

2.        Le rapport de force avec les clients est dépassé, des relations de coopérations sont mises en œuvre privilégiant la transparence et la loyauté

3.        La relation avec les fournisseurs favorise l’échange et le respect. Des relations contractuelles fondées sur des objectifs partagés sont mises en place.

4.        L’entreprise ne reporte pas sur ces fournisseurs et prestataires ses responsabilités sociales et environnementales

 

Les responsabilités environnementales :

  1. L’entreprise est attentive à la protection de l’environnement et aux enjeux écologiques. Les salariés sont sensibilisés.
  2. Les impacts environnementaux de l’activité de l’entreprise sont pris en compte et les choix de l’organisation s’orientent vers les solutions qui les minimisent.

 

Publié dans Entreprendre

Commenter cet article