La rédaction et le dépôt des statuts

Publié le par The dudde

Après de nombreux mois à partager sur ce blog mon expérience de créateur, demain matin premier rendez-vous avec mon conseil juridique pour la création des statuts.

J'ai finalement opté pour une SARL (unipersonnelle, car je serai seul maître à bord, au moins au début).

J'ai longuement hésité sur le choix du statut, pour finalement faire comme presque tout le monde. Mais au moins, c'est en toute connaissance de cause.

Si tout va bien, le dépôt des statuts se fera la semaine prochaine et, ensuite, il faut compter au mieux 2 semaines, mais plutôt 3, pour obtenir le K-bis.

Je commence à être très impatient, après 10 mois à travailler sur le projet. Cela dit, c'est quand même très angoissant, voire stressant.

Les perspectives sont différentes par rapport à mon job dans la Très très grande entreprise, car ici il n'y a aucune inertie, toutes mes décisions ont un impact immédiat et surtout, je paie chaque connerie faite.

Bref, avoir été managé dans un grand groupe me donne de la crédibilité auprès des différentes personnes que je rencontre dans le cadre de cette création, mais m'apporte peu au quotidien. Sauf la motivation, car je sais que je suis mieux où je suis aujourd'hui que là où j'étais hier.

Ce dernier point de vu n'est pas partagé du tout par mon banquier, à la fois déçu et chagrin, de ne plus avoir tomber ma paie en fin de mois. J'avoue que ce point là me manque aussi. Je n'avais pas réalisé jusqu'à présent la chance que j'avais de toucher tous les mois un confortable salaire, sans prendre de risque personnellement.
Faut croire que je me comportais comme tous les cadres de ce pays, à la fois trop gâté et mal managé: bref jamais content de notre sort.

Cette expérience a du bon, définitivement.

Je ne sais pas si mes affaires marcheront, je le souhaite bien sûr, mais à l'instar de mon expatriation en terre étrangère (les US, pour rappel) il y a quelques années, cette aventure m'aura sacrément enrichi, au sens de la substantifique moelle et non de l'argent, vous l'aurez compris.

Publié dans Entreprendre

Commenter cet article