La prévoyance

Publié le par The dudde

Parmi les tâches et devoirs du créateur d'entreprise, il y a la question de la protection du chef d'entreprise qui doit être étudiée et résolue.

 

Ce n'est certes pas la problématique la plus intéressante à résoudre, néanmoins il ne faut pas l'occulter et de la même façon que ça ne vous viendrait pas à l'idée de conduire votre voiture sans assurance (si ce n'est pas le cas, quittez ce blog illico) il vous faut vous protéger.

 

Ainsi, vous devrez:

1) préparer votre retraite. Si vous devenez travailleur non salarié, comme c'est le cas lorsque vous êtes gérant majoritaire d'une SARL, par exemple. Vous étiez cadre, fini la complémentaire cadre. Il vous faut une nouvelle complémentaire qui vous permette de remplacer la précédente. Plusieurs formules existent, à vous de faire votre choix en fonction de ce que vous souhaitez.

En ce qui me concerne, je vais probablement opter pour une complémentaire retraite qui fonctionne par capitalisation, avec un support tout ce qu'il y a de plus sécuritaire. On parle ici de retraite et de long terme, pas de spéculation.

 

2) prévoir la maladie. Fini la mutuelle santé de votre entreprise bien aimée, vous êtes désormais seul maître à bord et devez donc souscrire une mutuelle pour compléter la sécurité sociale (le RSI si vous êtes travailleur non salarié).

En ce qui me concerne, je bénéficie de la mutuelle de l'employeur de Manman ma femme, qui est très avantageuse et je n'ai donc pas de question à me poser sur ce point pour l'instant.

 

3) prévoir le chomage. Vous êtes travailleur non salarié, vous n'avez plus droit au chomage au cas où vos petites affaires capoteraient et que vous vous retrouviez sans emploi, à pied, à poil, etc.

Une solution est de souscrire au GSC qui, je crois, est le seul organisme qui vous permette de toucher des indemnités dans les cas précédemment sités.

 

4) prévoir l'imprévisible. Vous êtes incapable temporairement de travailler, vous devenez invalide, pire vous décédez, que se passe-t-il ? Il vous faut une prévoyance qui va vous garantir, soit une rente, soit un capital, soit les deux, en fonction de l'un des événements précédents. Il y a de nombreuses formules, il faut bien se renseigner et souscrire celle qui vous convient le mieux.

Ce n'est ni facile ni agréable, car on parle ici de choses que l'on ne souhaite évidemment pas voir arriver. Il s'agit également de payer quelque chose tous les mois qui, si tout se passe normalement, sera perdu. Et bien oui, il s'agit ni plus ni moins d'une forme d'assurance et tout ce que vous versez sera perdu si il ne vous arrive rien. En revanche, si il vous arrive quelque chose, vous et/ou votre famille ne resterez pas sans rien. C'est de la prévoyance et croyez-moi, la discussion avec l'agent que vous rencontrez a vite fait de tourner au gore...

En ce qui me concerne, j'ai souscrit une prévoyance à La mondiale. Ils avaient la formule la plus adaptée pour moi et l'agent était à la fois très compétent et très sympatique. En outre, pour les créateurs d'entreprise, ils font 40% de réduction sur la première année de cotisation...

 

Voilà, c'est un bref résumé de ce qu'il faut étudier.

 

Mais j'insiste, vous êtes chef d'entreprise, responsable et vous devez avoir, au minimum, envisager les 4 points précédents. Libre à vous ensuite de faire votre choix, de souscrire ou de ne pas souscrire.

 

 

Publié dans Entreprendre

Commenter cet article