La fin de l'aventure Lazy Feet

Publié le par The dudde

Voici donc la fin de cette première aventure entrepreneuriale.

 

J'ai créé www.lazyfeet.fr, mis en ligne le site, constitué le stock et démarré l'activité entre avril et septembre 2010.

 

Le véritable démarrage commerciale a eu lieu en septembre 2010.

 

Nous avons enregistré nos premières commandes en Juillet/Août, à raison d'une ou deux commandes par semaine, et c'était un peu magique et très jouissif à chaque fois.

 

A partir du mois de septembre et le début de nos campagnes Adwords, le rythme des commandes s'est accéléré et on est arrivé à 4 ou 5 commandes par jour. Il n'y a pas de miracle: il faut être visible, partout, tout le temps et surtout sur Google.

 

Notre première décision, non prévue, a donc été de faire appel à un (bon) prestataire de référencement afin de nous aider à améliorer notre référencement naturel.

Il y a beaucoup d'acteurs sur le marché et de qualité très inégales, a à peu près tous les prix. Nous avons choisi notre agence sur deux critères essentiellement: un le bouche à oreille positif, deux leur propre référencement sur des mots clefs typiques de leur activité.

Ben oui, une agence de référencement qui est en 9ème page Google sur ses mots clefs...ça ne promet rien de bon!

 

Bref, nous avons fait ce travail qui a rapidement payé puisque nous sommes passés de la 8ème à la 1ère page de Google sur nos principaux mots clefs en quelques mois!!

Ce fut un soulagement car le coût de la prestation n'avait pas été budgetté...et nous n'étions vraiment pas sûr que ça allait fonctionner. Mais si, et le nombre de commandes a suivi.

 

Ensuite, et toujours pour améliorer la visibilité du site, nous nous sommes inscrits sur quelques guide d'achat, en particulier le premier d'entre eux en France, www.leguide.com. Là aussi, bonne pioche, pour notre domaine d'activité nous avons eu d'excellents retour en terme de clics et de taux de transformation. Nous conseillons grandement Le Guide à tous les e-commerçants.

Au final, nous nous étions fixés comme règle de consacrer au maximum 10% du CA au web marketing (Adwords, Le Guide essentiellement).

 

Ainsi s'est déroulé la première année avec une augmentation constante des commandes et un bilan positif puisque nous avons obtenu un résultat supérieur aux business plan prévisionnel !!

 

La deuxième année a sonné l'heure de la professionnalisation: alors que la logistique était jusque là traitée en interne, nous avons décidé de l'externaliser. Là encore, de nombreux prestataires sont présent sur le créneau, et c'est l'humain qui nous a fait choisir notre prestataire. 

Globalement, il faut compter environ 25% du CA consacré à la logistique (réception des marchandises, stockage, traitement des commandes, expédition, frais de transports et traitement des retours).

 

La deuxième année nous a donc permis d'augmenter notre stock, de professionnaliser notre logistique et en particulier l'expedition des commandes en proposant plusieurs moyens de livraison toute l'année, même pendant nos vacances!

 

Le nerf de la guerre, comme toujours, est la trésorerie et c'est vraiment ce que nous avons regardé en permanence durant les deux premières années.

 

Le bilan de la deuxième a été mitigé: certes nous avons augmenté notre CA de 40% par rapport à la première année, mais nous étions malgré tout en dessous de notre prévisionnel.

 

Arrive alors la troisième et là, c'est le drame: Google change radicalement son algorithme de référencement et nous perdons nos positions, sans pouvoir y faire grand chose. Nous voyons passer devant nous de grosses enseignes, moins pertinentes que nous sur nos mots clefs pourtant.

Malgré tout, nous maintenons nos ventes et continuons à progresser de 20%. Mais le web marketing nous coûtent de plus en plus chers (CPC en augmentation constante sur toutes les plateformes) et la concurrence sur notre marché de niche est de plus en plus nombreuse.

Bref, les conditions se durcissent.

 

Et puis, par un petit matin de Mars 2013 nous recevons de la part d'un grand acteur du web une proposition d'achat.

Par curiosité plus que par intérêt, nous décidons de discuter avec eux. Cela dure quelques semaines et finalement il nous propose une valorisation acceptable et nous prenons la décision de vendre.

Au final, cette décision est motivée par plusieurs raisons:

  1. le prix proposé est vraiment intéressant
  2. le marché est de plus en plus difficile pour les petits comme nous qui n'ont pas de gros moyens
  3. le site a de meilleurs chances de se développer avec ce grand acteur dont les moyens n'ont rien à voir avec les notres

En conclusion, nous signons la cession du site en juillet 2013 et sommes un peu désoeuvré depuis.

A la recherche d'un nouveau projet désormais, pas nécessairement dans l'e-commerce.

 

Mon analyse de cette expérience de presque trois ans dans l'e-commerce est que c'est un domaine très difficile et de plus en plus difficile.

C'est un domaine qui demande plusieurs compétences (marketing, communication, développement web, graphisme, etc...) et les petites structures ne les ont pas toutes...

 

Enfin, et c'est logique même si j'ai personnellement mis du temps à le comprendre, c'est un domaine où la valeur ajoutée est faible et il suffit de regarder les bilans des entreprises du secteur pour s'en convaincre.

En effet, il n'y a pas beaucoup de valeur ajoutée à acheter à un produit à un fabricant à un prix X,  pour le revendre à une personne à un prix X*N. C'est une activité simple et sans grande valeur ajoutée.

C'est bien pour ça, in fine, que très peu de sites e-commerce sont rentables, il y a au départ un problème de valeur ajoutée.

Si vous ajoutez à ça le fait que depuis quelques années le nombre de site e-commerce explose et que la concurrence est extrêmement rude...ça se complique encore.

Enfin, les e-commerçants sont aujourd'hui complètement dépendant de Google...et être visible sur Google coûte très cher!

 

Voilà le bilan, qui heureusement se termine bien pour nous, mais amis entrepreneurs, avant de vous lancer dans l'e-commerce, réfléchissez bien, ce n'est pas, loin de là, un eldorado, essentiellement parce que c'est une activité avec peu de valeur ajoutée.

 

Si vousavez des questions, n'hésitez pas. Je pense avoir maintenant une expérience du domaine intéressante, tant en terme de metrics web que financier.

 

Je clos sur ce post ce blog.

 

Je vais peut-être en commencer un autre ailleurs, sous une autre forme.

 

Ou pas.

 

Bonne continuation à tous et bonne chance dans vos aventures entrepreneuriales.

Publié dans Entreprise

Commenter cet article

GFL 01/09/2013 23:41

jolie sortie ! et belle fin d'aventure !

Mes félicitations