Faire du vélo

Publié le par The dudde

Aller/retour jusqu'à l'IAE ce matin, soit approximativement 17km.

Oui, mais à vélo.

Je ne suis pas un écologiste forcené. J'essaye, tous les jours, de faire attention à la façon dont je consomme et je sensibilise mes enfants à ces pratiques: trier, recycler, éteindre les lumières, ne pas gaspiller l'eau, faire du vélo sur les petits trajets (<5km) plutôt que prendre la voiture.

Ce genre de trucs. Ce n'est pas méchant et tout le monde s'y retrouve: la planète, les générations futures et moi.

Par contre, je ne milite pas. C'est mon truc, et à part mon entourage proche que je saoule sensibilise un peu, c'est tout.

Et donc, ce matin, aller/retour à vélo à l'IAE. Outre le sentiment du devoir accompli sur le plan environnemental (petite victoire, certes), il y a le bien être physique. La saine fatigue, le grand air et l'estomac creux en fin de matinée.

J'utilise dès que j'en ai l'occasion, à Paris, le Vélib. J'avoue que je suis devenu fan. Je le prends même préférentiellement au métro. Je rêve d'un Paris fermé aux automobilistes et où tout le monde utiliserait les transports en commun, les vélos, les rollers, les pieds, que sais-je encore...

Un jour, je monterai un business autour du vélo, c'est sûr. C'est un beau produit, à la fois simple et technique (oxymoron ?) et plein d'avenir.

Jeune lecteur (et moins jeune), fais du vélo. Tu retrouveras des sensations oubliées et tu y prendras plaisir. Ton corps te dira merci si tu ne passes pas sous un bus bien sûr, mais là, il faut faire confiance à Darwin...

Publié dans As time goes by

Commenter cet article

Pierre 20/03/2010 19:43


17km !! avec mes 10km de course à pied, je fais pâle figure ... je vais peut-être me mettre aussi au vélo alors ...