Celui qui ne savait pas s'arrêter

Publié le par The dudde

Si vous avez été manager dans une entreprise, grande ou petite, vous avez sûrement éprouvé ce sentiment d'indispensabilité caractéristique.

Même en vancances, le portable toujours à portée de main, la consultation des mails au moins une fois par jour, et top du top, le coup de téléphone quotidien à la personne que vous avez chargée, la mort dans l'âme, de vous remplacer. Car vous savez très bien que vous êtes irremplaçable: vous êtes brillant, unique, drôle, charismatique, etc...

Hé, hé.

Malheureusement, ce n'est pas vrai. Certes, vous êtes brillant, unique, drôle, charismatique, etc...mais vous êtes très remplaçable.
Pire, mourririez-vous demain que le monde tournerait de la même façon, votre boîte ne s'en porterait pas plus mal.

Ca fait de la peine ?

Allons, soyez honnête. Vous le savez bien. Ces airs sérieux du manager indispensable que vous prenez parfois, c'est juste pour la galerie, pour vous donner un peu d'importance. Je me trompe...?

En fait, ce que vous faîtes n'est pas très compliqué. Et ça explique d'ailleurs pourquoi un autre peut le faire à votre place.

Je vous recommande cet article de Peter Bregman sur le sujet. Il y donne quelques conseils d'organisation pour les irréductibles qui ne peuvent vraiment jamais lâcher.

Mon avis: ce n'est pas que vous ne pouvez pas, c'est que vous ne voulez pas. Et vous feriez bien de vous demander pourquoi.

Publié dans Management

Commenter cet article