A la recherche de financement - suite

Publié le par The dudde

Pour faire suite à ce post, les choses s'accélèrent.

Rendez-vous la semaine prochaine avec une banque  afin de faire un point sur mon dossier.
J'ai passé un premier oral hier avec 2 banquiers dédiés au financement de projet et je dois dire que je suis resté sur ma faim: questions peu pertinentes, peu de réponses à mes questions. Bref, j'ai été reçu en deuxième division. Certes, je ne suis pas en train de créer un nouveau Toyota (quoique, qui vivra verra...).
En fait, c'était surtout une séance de déverminage pour voir à qui ils avaient affaire et se renifler un peu. Il voulait voir si j'étais sérieux et si j'avais creusé la question. Une sorte de premier filtre quoi.

Le bilan malgré tout, c'est qu'ils ne semblent pas opposés à me financer, sous réserve que j'obtienne des prêts d'honneur. J'en saurais sûrement plus la semaine prochaine, suite à mon second oral.

Sinon, concernant les prêts d'honneur justement, c'est dans le tuyau.
J'ai envoyé ce matin mon business plan au réseau entreprendre, j'attends maintenant un retour de leur part. En gros, soit le dossier les intéresse et je suis admis à l'oral, soit je ne suis pas admissible et je dois me retourner vers un autre organisme.
Et concernant l'organisme dépendant de la CCI, j'ai rendez-vous dans deux semaines.

Voilà. Y'a plus qu'à prendre son mal en patience.

Néanmoins, on approche du dénouement et le rythme, ainsi que la somme de travail, s'accélèrent et deviennent plus conformes à ce à quoi je suis habitué. Ce me plaît bien.

En outre, j'ai encore un semestre de cours à l'IAE. Le premier semestre était un tronc commun avec des cours magistraux (finance, management, éthique, etc...). Le second semestre est vraiment axé sur l'entrepreneuriat: législation, juridique, marketing, approche de différents marchés internationaux, commerce, etc...

Et pour finir, une citation de Bukowski, on ne peut plus vrai, particulièrement en ce moment:
"La chose importante est la chose évidente que personne ne dit."

Publié dans Entreprendre

Commenter cet article