A la recherche de financement

Publié le par The dudde

Mon business plan est bouclé. Certes, il faudra le mettre à jour dans les semaines, voire les mois, qui viennent pour l'adapter aux événements, mais le gros du boulot est fait.

Ca a été long mais très instructif. Jeunes lecteurs démangés par l'entrepreneuriat, voilà un exercice que je te recommande de faire sérieusement et de façon approfondie.
Tel le jeune combattant qui redescend des temples shaolins, tu en apprendra long sur toi même et ton idée de création.

Une des grosses difficultés, outre la technique (que j'apprends, en partie, à l'IAE), est le découragement.
Au bout d'un moment, la belle idée qui t'a excitée énormément au début perd de son sex appeal et certains jours, tu te lèves abattu, regrettant ta confortable position dans la Très très grande entreprise, te demandant ce que tu fous exactement à part saccager une carrière prometteuse...
Mouais, et d'autres jours, tu te lèves avec l'envie de manger le monde.
L'un dans l'autre, il faut garder le cap et surtout raisonner. Pour t'aider, construits un plan de bataille précis de ce que tu dois faire et quand tu dois le faire. Tu t'y tiens globalement en l'adaptant aux petits aléas. Ca t'évite de t'arrêter en cours de route par ce que le doute t'habite tout à coup. J'imagine que le doute fait parti du jeu.

Donc, me voici au bout de l'épreuve du business plan et proche de l'examen final.

En ce qui me concerne, cela va se métérialiser par une série d'entretiens, avec des banquiers ou des entrepreneurs, puisque outre un prêt bancaire, je vais essayer de financer le maximum par des prêts d'honneur. J'ai contacté deux organismes à cette fin. L'un est le réseau entreprendre à qui je dois envoyer mon plan d'affaires la semaine prochaine pour un premier examen et l'autre un organisme dépendant de la CCI avec le patron duquel j'ai rendez-vous début février, là aussi pour un premier examen.
Donc si tout va bien, j'aurai trouvé le financement d'ici fin février.

Pour le financement, l'idée est que j'apporte 1/3, la banque 1/3 et les prêts d'honneur feront le reste (soit...1/3, bravo!!).

L'aventure continue (jusqu'ici, tout va bien).

Publié dans Entreprendre

Commenter cet article

yann 25/01/2010 11:22


Les montagnes russes émotionelles du créateur ne sont pas faciles ! Les pics sont 100 fois plus haut que dans la "grande entreprise" mais les descentes sont aussi bien plus rudes...

Où en est la création du site Web (démarré, fini mais pas ouvert, ou pas encore d'actualité) ?


The dudde 25/01/2010 17:53



Le site n'est pas encore démarré.
En revanche, après moultes atermoiements j'ai opté dans un premier temps pour une boutique clef en main, probablement Powerboutique.
Je pense que ça devrait suffire pour me lancer, quitte à passer à un développement spécifique si cela s'avère nécessaire par la suite.



francico 22/01/2010 16:43


Pour éviter tout découragement, je vous conseille de lire le dernier livre de Sir Richard Branson (CEO de Virgin Group) : Business stripped bare: Adventure of a Global Entrepreneur et ainsi que sa
biographie : Losing my virginity.
Ces deux livres permettent de rêver de creation d'entreprise et de tout plein chose.

amicalement

francico


The dudde 23/01/2010 08:39


Merci du conseil, je vais tâcher de le suivre.