Les fondations de l'entreprise: ses valeurs.

Publié le par The dudde

Cours intéressant à l'IAE sur l'éthique de affaires. L'intervenant était le patron d'une filiale de GDF-Suez et un membre actif du CJD (centre des jeunes dirigeants).
La tentation est grande lorsqu'on créé une entreprise de se focaliser sur son développement et sa croissance. En tout cas, ce fût mon cas c'est 2 dernières semaines où je commençais à faire d'honteuses projections en réfléchissant à la gestion de la croissance. Evidemment, c'est allé bien trop vite en besogne puisque l'activité n'a même pas commencé. C'est la difficulté lorsqu'on entreprend seul, parfois on s'égare et personne n'est là pour nous remettre dans le droit chemin.

Puis, vint cette conférence à l'IAE où l'intervenant a mis l'accent sur les valeurs de l'entreprise. Il expliquait que la première chose à faire lorsqu'on entreprenait, était de formaliser les valeurs sur lesquelles l'entreprise devait être bâtie, car ce sont ses fondations.
Bon, évidemment, ça n'a l'air de rien, dit comme ça. Sauf que cela doit être suivi par tout un tas d'actions qui présideront au fonctionnement de l'entreprise, que ce soit en terme d'organisation ou de décision.

En ce qui me concerne, en tout cas, cela m'a fait beaucoup réfléchir et m'a permis de revenir à l'essentiel, à savoir ce que je souhaitais faire et les raisons pour lesquelles j'ai quitté la Très très grande entreprise pour créer une compagnie.
Je vais donc arrêter de me projeter dans un futur qui est loin d'exister pour l'instant, je vais écrire posément l'ensemble des valeurs qui fonderont l'entreprise et les décliner en actions concrêtes dans la définiton de mon organisation, des services proposés, de la relation au client, etc...

En particulier, et pour faire suite à ce post, j'ai décidé:
1) le site sera construit à partir d'une boutique en ligne clef en main (Powerboutique, Mobshop, Weezbee, Rentashop, je ne sais pas encore). Je passerais à du sur mesure si les affaires prennent de l'ampleur.
2) en ce qui concerne la logistique, idem, je vais commencer dans mon garage où je dois pouvoir aménager une centaine de mètre carré d'étagères. Cela me permettra d'être libre de traiter mes clients comme je le souhaite et d'utiliser un contenant là aussi sur mesure, je n'en dis pas plus.
Ces deux décisions ont été prises suite au cours justement pour être en phase avec mes valeurs. Elles sont  clairement un frein à un développement rapide, mais sont en parfaite adéquation avec la relation client que je veux mettre en place.

Pour terminer sur la conférence, l'intervenant a présenté la charte que signe les adhérents du CJD sur l'éthique en tant que chef d'entreprise. J'ai été très surpris par les clauses sur la responsabilité sociale et environnementale. C'est très loin de ce que j'ai pu connaître dans la Très très grande entreprise...Néanmoins, c'est à la fois rafraîchissant et encourageant.

Bon dimanche à toutes et tous, qui êtes par ailleurs vraiment pas nombreux.

Publié dans Entreprendre

Commenter cet article