Quitter la Très très grande entreprise - Emotion

Publié le par The dudde

Ca y est, j'ai officiellement adhéré ce matin au plan de départ de la Très très grande entreprise. Après 10 ans, c'est quand même une émotion.

En parallèle, j'ai reçu la confirmation de mon admission à l'IAE pour le master 2 entrepreneuriat et management des PME. Il reste les formalités d'inscription fin août pour la rentrée mi-septembre. La perspective de retourner à l' "école" est amusante. J'espère que le contenu du cursus répondra à mes attentes et sera riche. Il y a deux jours et demi de cours par semaine (jeudi, vendredi et certains samedi matin), le reste de la semaine étant consacré à un stage. J'ai négocié avec l'IAE que ce stage soit consacré à la création/reprise d'une entreprise. A priori c'est d'accord. J'espère qu'il n'y aura pas de mauvaise surprise sur ce point. Pour moi, néanmoins, cela n'aurait pas de sens de me retrouver stagiaire dans une grande entreprise après avoir quitter un poste de manager dans l'une d'entre elle. Ce ne serait ni motivant, ni cohérent avec mon projet.


J'ai par ailleurs prévu de participer à différents salons:

Salon Créer 2009

Salon e-commerce

Midest

D'autres viendront, mais j'ai déjà identifié ceux-là.


Enfin, suite à mon post du 17/07, je prévois de rencontrer le cédant fin août, début septembre. Je dois le rappeler s33.


Ca avance, mais la route est longue et le plus intéressant est devant moi. Il n'en reste pas moins que l'émotion est grande pour deux raisons: d'une part, je suis attaché à la Très très grande entreprise, d'autre part, il y a beaucoup d'incertitude dans le projet que j'entreprends à laquelle mon esprit rationnel et ma formation scientifique sont assez peu préparés.

Publié dans Reprendre

Commenter cet article